La Ronde des Plantes Médicinales

La monodiète de raisin : une alternative pour bien préparer l'hiver

Publié dans Mon conseil du mois

Préparer son organisme, le protéger et le fortifier contre les changements climatiques, passe par un nettoyage des toxines et des toxiques que nous avons emmagasiné dans notre corps. La monodiète est une alternative simple et agréable que nous pouvons tous faire à condition de suivre quelques conseils pratiques.
Depuis l’Antiquité, médecins et botanistes vantent les vertus des cures de uva (raisin en latin). Avec sa teneur en potassium, en glucides et en fibres les raisins facilitent l’élimination des toxines. Ils purifient le corps et drainent le foie, les reins et les intestins.
C’est le fruit du tonus par excellence grâce à ses sucres facilement assimilables (principalement glucose et fructose) et son pouvoir alcalinisant, il est tout à fait indiqué dans la récupération du sportif.
Le raisin est un des fruits les plus consommés du monde et malheureusement l’un des plus pollués. Il est fortement conseiller d’utiliser des raisins issus de l’agriculture biologique.

Une véritable cure de remise en forme
J’ai pratiqué la monodiète de raisin pendant plus de 10 années et je peux vous assurer que c’est une véritable cure de jouvence !
Lorsque nous poursuivons la cure sur plusieurs jours, nous pouvons retrouver bien-être, dynamisme et sérénité. En dehors des états pathologiques graves, elle nous permet de nous libérer de petits maux sans gravité qui perturbent notre quotidien : constipation, insomnie, fatigue et nervosité, maux de tête, bourdonnements d’oreilles, troubles ORL, surpoids, etc.

Voici quelques conseils pour réussir sa monodiète de raisin

  • Prévoir, dans la mesure du possible, une période et un environnement favorables (stress et conflits réduits au minimum)
  • Manger légèrement pendant les deux jours qui précèdent le début de la cure
  • Effectuer un lavement le premier jour de la cure
  • Choisir du raisin bio bien mûr et prendre 2 à 3 variétés (chasselas, muscat…) pour éviter la monotonie. Bien laver le raisin. Eviter les variétés à grosses peaux et avaler qu’une partie des pépins sans les croquer.
  • Manger à sa faim, sans se restreindre ni se forcer. Répartir la quantité journalière (1 à 2 kg en moyenne) en 6 ou 7 repas.
  • Faite chaque jour un peu d’exercice et éviter les sports violents.
  • Penser à vous reposer et à prendre le temps de vous oxygéner
  • Reprendre très progressivement l’alimentation après la cure
  • Si vous souhaitez poursuivre votre cure au-delà d’une journée, je vous invite à vous rapprocher d’un praticien de santé.

La cure de raisin a-t-elle des contre-indications et peut-elle être dangereuse ?
Rester quelques jours ou plusieurs semaines sans rien manger d’autre que du raisin peut paraitre à un bon nombre de personne de la pure folie ! A mon sens et pour un bon nombre de personne qui en ont fait l’expérience, le plus difficile est de résister à la pression de l’entourage et de rester sourd aux messages alarmistes. Il serait imprudent de dire que tout le monde peut entreprendre cette cure sans aucun risque. Dans le cas de maladies graves, il est indispensable d’être suivi par un médecin et il est prudent d’arrêter la cure si on ne constate pas d’amélioration et/ou si l’état de santé du malade s’aggrave. On sera particulièrement prudent dans le cas de certaines maladies comme le diabète. Ces conseils de prudence ne signifient pas que la cure de raisin soit contre-indiquée, mais simplement qu’à l’heure actuelle, je ne dispose pas de données cliniques à leur propos. Donc la prudence s’impose.
Pour celles et ceux que ça intéressent, je prépare un petit book pour vous accompagner dans cette aventure. N’hésitez pas à me contacter au 07/81/64/15/28 ou par mail :
berhed.herbaliste@gmail.com pour le commander.

Je vous souhaite de vivre une belle aventure, au plaisir d'échanger.

Berhed

 

Revenir aux actualités

La Ronde des Plantes Médicinales